,

Trucs en matière de consultance pour les docteurs, postdoctorants et étudiants chez BioTwist

Le secteur des sci­ences de la vie offre de grandes oppor­tu­nités de car­rière aux étu­di­ants en bache­li­er ou en maîtrise de sci­ences, aux doc­teurs et post­doc­tor­ants en phar­ma­cie, biotech­nolo­gie, chimie ou dans les domaines asso­ciés. L’une de ces oppor­tu­nités de car­rière con­cerne la con­sul­tance.

Car­o­line Talan, ges­tion­naire des comptes dans le secteur des sci­ences de la vie chez Pauwels Con­sult­ing, a récem­ment été invitée par la Vri­je Uni­ver­siteit Brus­sel (VUB) à par­ler de la con­sul­tance dans le secteur des sci­ences de la vie.

Nous avons abor­dé avec Car­o­line les prin­ci­paux enseigne­ments de sa présen­ta­tion

BioTwist - Consulting Tips - Pauwels Consulting - FR

Car­o­line, pou­vez-vous vous présen­ter ?

Car­o­line: Je m’appelle Car­o­line Talan, je suis ges­tion­naire des comptes dans le secteur des sci­ences de la vie chez Pauwels Con­sult­ing. Je tra­vaille pour des entre­pris­es telles que GSK, UCB, Pfiz­er, Mithra et Plas­ma Indus­tries Bel­gium.

Je fais le lien entre ces sociétés et notre équipe de recrute­ment chez Pauwels Con­sult­ing. J’analyse les besoins de mes clients et je m’assure que nos recru­teurs trou­vent les con­sul­tants adéquats pour répon­dre aux exi­gences de leurs pro­jets. Il m’appartient aus­si de veiller à ce que les con­sul­tants soient sat­is­faits de leurs mis­sions et que les clients appré­cient le tra­vail accom­pli par nos con­sul­tants.

Vous avez été invitée à don­ner une présen­ta­tion chez BioTwist. Pou­vez-vous nous en dire un peu plus sur cet événe­ment ?

Car­o­line: Bien sûr. BioTwist est un événe­ment after-work organ­isé par Bioini­tia­tive, une asso­ci­a­tion d’étudiants de la Vri­je Uni­ver­siteit Brus­sel (VUB). L’objectif de BioTwist est de jeter des ponts entre le monde académique et l’industrie en présen­tant à des sci­en­tifiques uni­ver­si­taires (doc­teurs, post­doc­tor­ants, pro­fes­sion­nels) et à des étu­di­ants (bache­li­er, maîtrise de sci­ences) dif­férents par­cours pro­fes­sion­nels dans l’industrie.

J’ai été con­viée pour partager mon point de vue et don­ner quelques trucs et astuces sur la con­sul­tance dans le domaine des sci­ences de la vie aux étu­di­ants, doc­teurs, post­doc­tor­ants et autres pro­fes­sion­nels présents dans la salle.

Bien. Quels aspects de la con­sul­tance votre présen­ta­tion a-t-elle cou­verts ?

Car­o­line: Tout au long de la présen­ta­tion, j’ai répon­du à des ques­tions récur­rentes sur la con­sul­tance dans le secteur des sci­ences de la vie :

    • Qu’est-ce que la con­sul­tance ?
    • Quelles sont mes oppor­tu­nités pro­fes­sion­nelles en tant que con­sul­tant en sci­ences de la vie ?
    • Com­ment puis-je pass­er du monde académique au secteur des sci­ences de la vie ?
    • À quel type de fonc­tions ou de pro­jets ai-je accès en tant que con­sul­tant ?
    • Com­ment choisir une entre­prise de con­sul­tance ?
    • Com­ment fonc­tionne le proces­sus de sélec­tion ?
    • Com­ment puis-je amélior­er mes chances d’être embauché par une entre­prise spé­cial­isée dans les sci­ences de la vie ?
Ça a l’air intéres­sant. Le con­cept de la con­sul­tance était-il clair pour tout le monde ?

Car­o­line: Je ne pense pas. Et ce n’est pas un hasard. Il est rare que les étu­di­ants souhait­ent « devenir des con­sul­tants ». Ils se voient chimistes, phar­ma­ciens ou experts en biotech­nolo­gie.

Logique­ment, ils se des­ti­nent à une car­rière d’employé au sein d’une entre­prise spé­cial­isée dans les sci­ences de la vie. C’est une option val­able, bien enten­du, mais je suis per­suadée que la con­sul­tance peut elle aus­si offrir de nom­breuses et intéres­santes oppor­tu­nités de car­rière.

Com­ment cela se fait-il ? Quels sont les avan­tages de la con­sul­tance ?

Car­o­line: En tant que con­sul­tant, vous avez l’occasion de tra­vailler sur des pro­jets var­iés avec une mul­ti­tude d’entreprises. De cette manière, vous pou­vez très vite engranger de l’expérience. Vous avez égale­ment de belles oppor­tu­nités d’apprentissage et de réseau­tage.

En tant que con­sul­tant, vous êtes très libre de déter­min­er vos objec­tifs de car­rière et de pren­dre les mesures néces­saires pour attein­dre ces objec­tifs.

« Si vous souhaitez tra­vailler avec une entre­prise de con­sul­tance, veillez à sélec­tion­ner la bonne, celle qui partage vos ambi­tions et vos valeurs. »
Quelles sont les fonc­tions acces­si­bles aux con­sul­tants ?

Car­o­line: Aujourd’hui, les entre­pris­es spé­cial­isées dans les sci­ences de la vie ont besoin de con­sul­tants à chaque étape du proces­sus de pro­duc­tion.

Nous recher­chons en per­ma­nence des con­sul­tants capa­bles d’aider nos clients dans la recherche et le développe­ment, la pro­duc­tion, le con­di­tion­nement, l’optimisation de la chaîne logis­tique, les ser­vices à la clien­tèle, l’assurance qual­ité, le con­trôle qual­ité, la val­i­da­tion, l’ingénierie, les affaires régle­men­taires et médi­cales, les ventes, le mar­ket­ing et l’informatique.

Quels trucs avez-vous don­nés aux par­tic­i­pants à cette présen­ta­tion ?

Car­o­line: La con­sul­tance est une voie pro­fes­sion­nelle promet­teuse si vous souhaitez con­trôler votre pro­pre car­rière, mais elle exige aus­si de la flex­i­bil­ité et une atti­tude com­mer­ciale et pro­fes­sion­nelle.

J’ai don­né les astuces pra­tiques suiv­antes aux per­son­nes désireuses de se lancer dans une car­rière de con­sul­tant :

  • l’expérience est fon­da­men­tale : si vous êtes un junior, pensez à inve­stir dans des for­ma­tions sup­plé­men­taires pour amélior­er davan­tage vos chances d’être recruté par une entre­prise active dans les sci­ences de la vie ;
  • utilisez les sites d’emploi et les médias soci­aux, en par­ti­c­uli­er LinkedIn, pour trou­ver des entre­pris­es et des pro­jets intéres­sants et mon­trez que vous cherchez un job dans le secteur des sci­ences de la vie ;
  • pré­parez-vous tou­jours pour vos entre­tiens, car ils sont aus­si impor­tants que votre CV : tra­vaillez vos tech­niques de présen­ta­tion et n’oubliez pas de don­ner des exem­ples spé­ci­fiques lorsque le recru­teur les sol­licite ;
  • soyez intel­li­gent durant les négo­ci­a­tions salar­i­ales : de grandes attentes finan­cières com­binées à une expéri­ence lim­itée dans le secteur ne vous don­nent pas un avan­tage con­cur­ren­tiel ; sou­vent, il vaut mieux accepter un salaire plus bas au début et tra­vailler pro­gres­sive­ment à la sat­is­fac­tion de vos objec­tifs (un salaire plus intéres­sant) à plus long terme ;
  • si vous souhaitez tra­vailler avec une entre­prise de con­sul­tance, veillez à sélec­tion­ner la bonne, celle qui partage vos ambi­tions et vos valeurs.
Excel­lent, Car­o­line. Une dernière recom­man­da­tion ?

Car­o­line: J’ai con­clu ma présen­ta­tion en dis­ant :

  • la con­sul­tance est une voie intéres­sante si vous recherchez un tra­vail var­ié vous offrant des oppor­tu­nités d’apprentissage tout au long de votre car­rière ;
  • en tant que con­sul­tant, vous êtes très libre de déter­min­er vos objec­tifs de car­rière ;
  • faites atten­tion aux entre­pris­es de con­sul­tance avec lesquelles vous tra­vaillez ; toutes ne sont pas bien adap­tées à vos besoins ;
  • soyez per­spi­cace dans vos plans de car­rière ; fix­ez-vous des objec­tifs à long terme et avancez lente­ment, mais de manière réfléchie, pour attein­dre ces objec­tifs.

Je crois que c’est ce qu’il faut retenir de ma présen­ta­tion.

Mer­ci beau­coup pour cet entre­tien, Car­o­line. Si nos lecteurs envis­agent une car­rière de con­sul­tant dans le secteur des sci­ences de la vie, com­ment peu­vent-ils vous join­dre ?

Car­o­line: Je serais heureuse de répon­dre à toute ques­tion en rap­port avec la con­sul­tance par e-mail ( caroline.talan@pauwelsconsulting.com ) ou par télé­phone : +32 9 276 31 49

Mer­ci encore, Car­o­line. Je vous souhaite beau­coup de suc­cès dans vos pro­jets.


De plus amples informations ?

Souhaitez-vous davan­tage d’informations sur la con­sul­tance ou sur vos oppor­tu­nités de car­rière en tant que con­sul­tant dans le secteur des sci­ences de la vie ?

N’hésitez pas à con­sul­ter nos trucs en matière de con­sul­tance et à décou­vrir com­ment pos­tuler pour un emploi, et faites-nous par­venir toute ques­tion sup­plé­men­taire via le for­mu­laire ci-dessous à l’adresse caroline.talan@pauwelsconsulting.com ou au numéro +32 9 276 31 49.

,

4 conseils sportifs pour devenir un consultant d’élite

Tijs Bille­mon – Coach en recrute­ment chez Pauwels Con­sult­ing

Tan­dis que j’écris ce post de blog, j’ai des four­mis dans les jambes à cause des efforts physiques four­nis à Majorque. Faire du vélo, de la course et de la nata­tion pen­dant plus de vingt-cinq heures en une semaine : ça aus­si, c’est les vacances ! En effet, cette année, je con­sacre plus que jamais mes efforts à la pré­pa­ra­tion du plus grand défi sportif de ma vie: l’Ironman de Bolton.

4 sportieve tips om een topconsultant te worden - Pauwels Consulting - FR

 

Cela fait déjà trois ans que je par­ticipe à des triathlons. Pour m’y pré­par­er, je m’entraîne régulière­ment avec des sportifs de haut niveau. Suiv­re des ath­lètes de près et les voir se bat­tre pour attein­dre de hautes per­for­mances, c’est quelque chose de spé­cial. En effet, les sportifs de haut niveau sont une classe à part : pas­sion­nés de sport, ils veu­lent tou­jours faire plus et mieux.

Je suis act­if dans le secteur de la con­sul­tance depuis 2008, une branche où la men­tal­ité de sportif de haut niveau est tout aus­si présente. La volon­té de fournir d’excellentes per­for­mances est inscrite dans l’ADN de nom­breuses per­son­nes, sans qu’elles soient néces­saire­ment « sportives » au sens lit­téral du terme.

Bien qu’ils sem­blent tout à fait dif­férents à pre­mière vue, les domaines de la con­sul­tance et du sport ont plus de points com­muns que vous ne le penseriez. En effet, l’ambiance de tra­vail est la même dans ces deux mon­des : on n’a rien sans rien, on est jugé sur ses résul­tats et le vrai défi, c’est le chemin que vous par­courez pour attein­dre votre objec­tif final.

Comme je peux déjà le voir depuis une dizaine d’années, la con­sul­tance est un sport de haut niveau. Tant pour le sportif que pour le con­sul­tant, avoir la men­tal­ité adéquate est utile et indis­pens­able. C’est pourquoi je me fais un plaisir de con­sacr­er ce post de blog à :

  • qua­tre par­al­lèles entre les sportifs de haut niveau et les con­sul­tants d’élite ;
  • qua­tre con­seils pour dévelop­per une men­tal­ité de sportif de haut niveau.

J’espère qu’ils vous pousseront à réalis­er des per­for­mances record lors de vos prochains pro­jets et défis !

Quatre raisons pour lesquelles la consultance est un sport de haut niveau

1.   Travail d’équipe

Dans un sport d’équipe, il est évi­dent que la col­lab­o­ra­tion entre les mem­bres de l’équipe est cru­ciale pour attein­dre le résul­tat visé. En tant que sportif indi­vidu­el aus­si, on dépend sou­vent d’un groupe de per­son­nes. L’équipe d’un sportif de haut niveau se com­pose d’un coach, d’un kinésithérapeute, d’un médecin du sport, d’un psy­cho­logue, d’un diététi­cien ou d’autres experts.

Un con­sul­tant d’élite recon­naît lui aus­si l’importance de l’équipe avec laque­lle il col­la­bore. En effet, il sait qu’il dépend des mem­bres de l’équipe pour de nom­breuses mis­sions et les trait­era donc avec respect.

Vous souhaitez dévelop­per une men­tal­ité de sportif de haut niveau ?

Mon­trez que vous appré­ciez vos col­lègues. La col­lab­o­ra­tion est cru­ciale pour attein­dre les objec­tifs préétab­lis. Un e-mail de moti­va­tion, un com­pli­ment ou un petit cadeau ? Ça marche !

En out­re, les mem­bres de votre équipe con­stituent votre future carte de vis­ite. Ils col­la­borent ou ont col­laboré avec vous et savent donc que vous visez l’excellence ! Bref, les mem­bres de votre équipe sont les meilleurs ambas­sadeurs de vos futurs pro­jets.

2.   Faculté d’adaptation

En vue des jeux Olympiques de Rio, de nom­breux ath­lètes se sont entraînés dans une cham­bre spé­ciale afin de se pré­par­er au cli­mat humide et chaud de la région. Les joueurs de ten­nis de haut niveau font lit­térale­ment le tour du monde durant une année sportive : de Mel­bourne à Paris, de New York à Dubaï, entraî­nant les effets inévita­bles et indésir­ables du décalage horaire. Autre ali­men­ta­tion, autre langue, autres com­mod­ités. L’environnement change, l’athlète s’adapte.

Un con­sul­tant d’élite est lui aus­si capa­ble de s’intégrer à une entre­prise en un rien de temps. Un con­sul­tant voit chaque nou­velle mis­sion comme un nou­veau défi et surtout une nou­velle oppor­tu­nité de partager des expéri­ences et d’acquérir des con­nais­sances.

Vous souhaitez dévelop­per une men­tal­ité de sportif de haut niveau ?

Suiv­ez de près les nou­velles ten­dances dans votre secteur. Qu’il s’agisse d’une nou­velle tech­nolo­gie ou d’une tech­nique de ges­tion pub­liée récem­ment, il est utile de dis­cuter avec les mem­bres de votre équipe des nou­velles, des change­ments et des inno­va­tions.

De plus, un con­sul­tant expéri­men­té peut se baser sur sa riche expéri­ence acquise auprès de clients précé­dents, mais il sait aus­si que chaque entre­prise applique des procé­dures dif­férentes. La plu­part du temps, c’est donc le con­sul­tant lui-même qui s’adapte au nou­v­el envi­ron­nement de tra­vail, pas l’inverse.

4 tips om een topconsultant te worden - Pauwels Consulting

3.   Entraînement

Pour un sportif, une com­péti­tion con­stitue la ligne d’arrivée de sa péri­ode d’entraînement. Cepen­dant, il y a mis tout son sang, sa sueur et ses larmes. Cette péri­ode d’entraînement per­met au sportif de s’améliorer sur le long terme. Eden Haz­ard, Usain Bolt ou Lewis Hamil­ton ? Ils suiv­ent chaque jour un pro­gramme d’entraînement à la let­tre afin de devenir meilleurs.

Les con­sul­tants d’élite font eux aus­si tout ce qui est en leur pou­voir afin de ren­forcer sys­té­ma­tique­ment leurs con­nais­sances et leurs com­pé­tences. Chaque jour, ils appren­nent sur le ter­rain. Ils suiv­ent régulière­ment des for­ma­tions spé­ci­fiques et parta­gent les con­nais­sances acquis­es avec d’autres. L’esprit d’équipe, vous vous en sou­venez ?

Vous souhaitez dévelop­per une men­tal­ité de sportif de haut niveau ?

Osez inve­stir dans votre pro­pre car­rière. Je con­nais des sportifs de haut niveau qui organ­isent un stage à l’étranger ou achè­tent une tente à haute pres­sion hors de prix à leurs pro­pres frais. Ajoutez donc régulière­ment une for­ma­tion ou un recy­clage à votre plan­ning si vous souhaitez évoluer. La con­nais­sance aug­mente votre valeur marchande et vous offre plus d’opportunités et de pro­jets ambitieux à long terme !

4.   Gains marginaux

Le con­cept de « gains mar­gin­aux » a été intro­duit pour la pre­mière fois dans le domaine du sport par Dave Brails­ford, man­ag­er de l’équipe cycliste Sky. Il a inté­gré un nou­veau mode de pen­sée dans le monde cycliste bri­tan­nique en étab­lis­sant que les détails, si nég­lige­ables soient-ils, peu­vent faire la dif­férence entre le suc­cès et l’échec. Il faut donc pren­dre en compte le moin­dre détail per­me­t­tant d’améliorer les per­for­mances.

Une entre­prise qui vise l’excellence a elle aus­si besoin de s’améliorer en per­ma­nence. Les con­sul­tants jouent un rôle très act­if à cet égard. Ils ont acquis de l’expérience et des con­nais­sances dans des entre­pris­es con­cur­rentes et con­tribuent tous à leur manière à l’optimisation d’une pièce du puz­zle de l’entreprise.

Vous souhaitez dévelop­per une men­tal­ité de sportif de haut niveau ?

En tant que con­sul­tant, appliquez tou­jours le « principe du change­ment ». Faites tou­jours des propo­si­tions d’amélioration, aus­si moin­dres soient-elles, à votre client. Un gain de temps de trente sec­on­des par jour aura peut-être peu d’influence sur votre activ­ité. Cepen­dant, si cent autres col­lab­o­ra­teurs peu­vent béné­fici­er de ce même gain de temps, l’entreprise économis­era rapi­de­ment cinquante min­utes par jour…

Conclusion : quatre conseils pour des consultants d’élite

Main­tenant que vous avez pris con­nais­sance de ces par­al­lèles, vous ne vous éton­nerez pas de voir des con­sul­tants fournir de hautes per­for­mances, même en dehors des heures de tra­vail. À l’inverse, les sportifs de haut niveau sont par­faite­ment capa­bles de con­tribuer à l’histoire de la con­sul­tance. Devenir con­sul­tant, c’est don­ner le meilleur de vous-même, pen­dant et après les heures de bureau. La con­sul­tance, c’est un sport de haut niveau.

Vous souhaitez tir­er le max­i­mum de votre « dis­ci­pline » ?

  • Accordez de l’importance à l’esprit d’équipe et aux mem­bres de votre équipe.
  • Soyez récep­tif au change­ment et à l’innovation et mon­trez-vous flex­i­ble.
  • Veillez tou­jours à bien vous pré­par­er, n’ayez pas peur d’apprendre et investis­sez dans votre pro­pre développe­ment.
  • Appliquez le « principe du change­ment » et cherchez à réalis­er des gains mar­gin­aux pour vous-même, vos clients et vos pro­jets. De petits change­ments peu­vent faire un monde de dif­férence.

Bonne chance !

Des questions ou des suggestions ?

Vous avez des ques­tions après lec­ture de ce post de blog ? Con­tactez-nous par e-mail ou par télé­phone (+32 9 324 70 80). Nos con­sul­tants sont impa­tients de vous aider à attein­dre vos objec­tifs.

 


Tijs Bille­mon est coach en recrute­ment chez Pauwels Con­sult­ing. Il dis­pose d’une expéri­ence longue de plusieurs années dans le recrute­ment et l’accompagnement de con­sul­tants dans les domaines des TI, des sci­ences de la vie et de l’ingénierie. Tijs com­bine cet emploi avec une fonc­tion de pro­fesseur dans une école de sport. En fer­vent sportif, il pré­pare actuelle­ment son pre­mier Iron­man.


Vous souhaitez lire plus d’interviews de nos consultants?

Cet arti­cle vous a intéressé? Cliquez sur le bou­ton ci-dessous pour obtenir plus de con­seils utiles pro­posés par Tijs et nos autres con­sul­tants.

 

,

Les sept règles du jeu de la consultance, vous connaissez ?

La con­sul­tance est un jeu à part entière. Certes pas aus­si con­nu que le « Monop­oly » ou que « Des­tins », mais au moins aus­si diver­si­fié et stim­u­lant. En tant que recrutrice auprès de Pauwels Con­sult­ing, je con­state chaque jour qu’un grand nom­bre d’ambiguïtés per­sis­tent en matière de con­sul­tance. Cer­taines per­son­nes ne con­nais­sent pas du tout ce secteur, d’autres en ont peut-être une image (par­tielle­ment) erronée. Rai­son pour laque­lle je vous explique avec plaisir ce que c’est que « le jeu de la con­sul­tance ». En effet, per­son­ne ne trou­ve sym­pa de faire de vieux os dans la con­struc­tion de maisons quand on sait que les hôtels font aus­si par­tie du jeu.

Mais pourquoi opter pour le jeu de la con­sul­tance plutôt que pour le Monop­oly, le Clue­do ou le pok­er ?

La réponse est sim­ple. La con­sul­tance peut vous men­er sur des chemins qui, autrement, resteraient inex­plorés. Vous atter­ris­sez chez un employeur qui se base sur vos con­nais­sances. Cela vous offre la pos­si­bil­ité de men­er des pro­jets auprès de dif­férentes entre­pris­es intéres­santes en ayant l’assurance d’un con­trat à durée indéter­minée. Cela ne sonne-t-il pas mieux que d’être envoyé sur les traces d’un mal­fai­teur sans infor­ma­tions détail­lées et fiables ? Est-ce que cela ne vous tit­ille pas, main­tenant que vous con­nais­sez le champ des pos­si­bil­ités ? Envie d’opter pour une quinte flush royale et de laiss­er tomber les cartes inutiles ? Lisez donc la suite !

Les sept règles du jeu de la consultance

Les sept règles du jeu de la consultance

1. La pre­mière règle est sim­ple : réfléchissez avant d’agir. Ne plongez pas tête bais­sée dans le proces­sus de can­di­da­ture, mais définis­sez d’abord vos objec­tifs. Quel emploi peut faire la dif­férence, selon vous ? Dans quel secteur aimeriez-vous être employé ? Com­ment souhaitez-vous vous y pren­dre ? Réfléchissez bien avant de faire le pre­mier pas.

Piège : Envoy­er votre can­di­da­ture pour chaque emploi qui se présente ou pos­tuler plusieurs fois pour la même fonc­tion, mais par l’intermédiaire d’un autre organ­isme, ce n’est pas une bonne idée. Veillez à tou­jours pou­voir compter le nom­bre de can­di­da­tures en cours sur les doigts d’une seule main.

2. Vous avez désor­mais une idée des objec­tifs que vous aimeriez attein­dre dans le cadre de votre car­rière ? Passez à la deux­ième étape : définis­sez votre stratégie. Vous pou­vez choisir de pos­er votre can­di­da­ture directe­ment auprès d’une entre­prise, de frap­per à la porte d’une agence d’intérim ou d’emprunter le chemin de la con­sul­tance.

Piège : Il vaut mieux ne pas pos­tuler pour la même fonc­tion par l’intermédiaire de dif­férents organ­ismes. Vous hypothé­queriez vos pro­pres chances. En out­re, votre choix déter­min­era notam­ment qui sera votre employeur, un élé­ment à ne pas nég­liger.

3. Après des recherch­es appro­fondies, vous avez opté pour la con­sul­tance, mais c’est quoi, la suite ? Choi­sis­sez un bon parte­naire de jeu. Vous ne pour­rez attein­dre votre objec­tif qu’en tra­vail­lant avec quelqu’un ayant la même vision des choses que vous.

Piège : Vous n’allez pas chez le boulanger pour acheter de la viande, alors pourquoi vous adress­er au mau­vais organ­isme quand il s’agit de votre car­rière ? Recherchez une entre­prise de con­sul­tance dis­posant d’une con­nais­sance suff­isante des secteurs dans lesquels vous souhaitez être employé et qui donne pri­or­ité à vos intérêts.

4. Vous pensez avoir trou­vé un parte­naire qui vous per­me­t­tra de gag­n­er gros ? Par­fait ! Ren­con­trez votre allié en per­son­ne. Assurez-vous de partager les mêmes valeurs et explicitez la direc­tion que vous souhaitez pren­dre pour éviter d’éventuels désac­cords en cours de route.

Piège : Un entre­tien n’est pas un inter­roga­toire. Évitez tou­jours d’être noyé sous les ques­tions, mais de n’avoir obtenu aucune réponse au terme de l’entretien. Informez et obtenez des infos !

5. Dans une équipe, il n’y a ni gag­nant ni per­dant. Il s’agit d’une sit­u­a­tion 100 % gag­nant-gag­nant. Men­tion­nez claire­ment votre expéri­ence et la manière dont vous souhaitez la met­tre en pra­tique dans le cadre du jeu. Cou­vrez le champ le plus large pos­si­ble. Un pion peut être engagé à de nom­breux niveaux.

Piège : Ce n’est pas parce que vous avez exer­cé le job X toute votre vie ou que vous avez pos­tulé pour le job Y que les jobs A, B et C ne peu­vent pas être des options pour vous. Il est impor­tant que vous puissiez indi­quer quels sont vos intérêts et les domaines dans lesquels vous avez acquis de l’expérience.

6. Vous êtes presque prêt à vous lancer. Le mes­sage est sim­ple : soyez effi­cace. Si vous avez réelle­ment trou­vé un bon parte­naire, celui-ci ne vous pro­posera que des oppor­tu­nités cor­re­spon­dant à votre vision. Dans le cas con­traire, il est néces­saire de don­ner un retour con­cret afin de réori­en­ter les recherch­es.

Piège : Si vous n’avez pas envie d’être noyé sous les offres d’emploi vides de sens, assurez-vous d’avoir bien effec­tué l’étape précé­dente. C’est bien le cas, mais vous perdez de vue les pépites per­ti­nentes dans la jun­gle des offres d’emploi ? Répétez l’étape 5 ou choi­sis­sez un nou­veau parte­naire plus atten­tif à vos besoins.

7. Impos­si­ble de jouer selon les règles sans com­mu­ni­ca­tion claire. Tenez-vous mutuelle­ment infor­més des dernières évo­lu­tions. L’honnêteté est la meilleure poli­tique.

Piège : La qual­ité passe avant tout. Une bonne entre­prise de con­sul­tance voudra tou­jours vous ren­con­tr­er en per­son­ne avant de lancer le proces­sus de can­di­da­ture. Une excel­lente entre­prise de con­sul­tance deman­dera sys­té­ma­tique­ment votre appro­ba­tion avant de pro­pos­er votre pro­fil pour une fonc­tion et ne trans­met­tra pas votre CV si un autre organ­isme l’a déjà fait. Dans ce cas, miser sur plusieurs chevaux ne vous garan­tit pas de gag­n­er la course. Au con­traire, cela nuirait à votre pro­fes­sion­nal­isme.


Envie d’obtenir de plus amples informations ?

Envie de savoir com­ment sont répar­ties les cartes au sein de Pauwels Con­sult­ing ? Ren­dez-vous sur notre site Inter­net et con­tactez-moi per­son­nelle­ment à l’adresse élec­tron­ique annelies.muylaert@pauwelsconsulting.com ou au numéro de télé­phone 0478 44 94 02. Je me ferai un plaisir de vous en dire plus con­cer­nant la con­sul­tance en général et con­cer­nant vos pos­si­bil­ités de car­rière auprès de Pauwels Con­sult­ing en par­ti­c­uli­er. À bien­tôt !

Envie d’obtenir plus de conseils ?

Vous avez encore des ques­tions ou souhaitez obtenir plus de con­seils ? Alors, inscrivez-vous ci-dessous à notre bul­letin d’information. Vous recevrez ain­si automa­tique­ment et gra­tu­ite­ment nos prochains arti­cles dans votre boîte mail dès qu’ils paraîtront sur le site Inter­net.


Annelies Muylaert - Pauwels Consulting

Annelies Muy­laert est con­sul­tante en recrute­ment auprès de Pauwels Con­sult­ing. Elle est pas­sion­née de beaux mots, de livres intri­g­ants et par son chien. Aider les gens à trou­ver leur emploi idéal et rédi­ger des textes allant dans ce sens la rend heureuse.

Cet arti­cle est le pre­mier d’une série. Tenez notre site Inter­net à l’œil pour décou­vrir de nou­velles créa­tions d’Annelies.

8 Characteristics of great consultants. Do you have what it takes?

In our lat­est arti­cle on con­sult­ing we dis­cussed the ben­e­fits of con­sul­tan­cy. As a con­sul­tant you usu­al­ly enjoy a var­ied job and lots of oppor­tu­ni­ties to quick­ly expand your knowl­edge, expe­ri­ence and pro­fes­sion­al net­work.

Despite these ben­e­fits though, con­sult­ing jobs are often over­looked by job seek­ers. This is a pity because con­sult­ing may very well be one of the most reward­ing pro­fes­sions in the world… if you are a good fit for the job.

That’s what this arti­cle is all about: find­ing out whether you have what it takes to be a suc­cess­ful and a hap­py con­sul­tant.

8 Characteristics of great consultants

In this arti­cle we high­light 8 char­ac­ter­is­tics of great con­sul­tants. Some of these skills and behav­iors can be learned or achieved by expe­ri­ence, oth­ers only to a cer­tain degree.

Most impor­tant­ly though, as a con­sul­tant you have to feel good about these char­ac­ter­is­tics. If not, you will prob­a­bly be unhap­py with your job. The qual­i­ty of your work may suf­fer as a result.

If you do feel good about these char­ac­ter­is­tics though, if you rec­og­nize them and if you feel that they describe your per­son­al­i­ty and work eth­ic… you may very well have found your dream job!

Now, with­out fur­ther ado, here are 8 char­ac­ter­is­tics of great con­sul­tants. Let’s see how you stack up.

1. Great consultants are flexible

Great con­sul­tants adapt to new projects, work cul­tures and col­leagues eas­i­ly. They come in, they fit in and they get the job done. Their soft skills and tech­ni­cal exper­tise allow them to take on their roles quick­ly and eas­i­ly.

2. Great consultants have great discipline

Great con­sul­tants work hard and they work smart. They know how to accom­plish the best results in the short­est pos­si­ble time with as lit­tle fric­tion as pos­si­ble. Great con­sul­tants are prob­lem solvers: bring them in and the work gets done.

3. Great consultants are confident

8 Characteristics of Great Consultants - Pauwels ConsultingGreat con­sul­tants are con­fi­dent about their skills and exper­tise. They expose a nat­ur­al col­lab­o­ra­tive lead­er­ship and they leave their egos at the door. Great con­sul­tants are team play­ers: they put com­pa­ny goals and team spir­it first.

4. Great consultants are persistent

Great con­sul­tants don’t give up. They accept fric­tions, unfore­seen cir­cum­stances and neg­a­tive feed­back, they learn from them and they move on. They will ana­lyze and learn from every set­back in order to pre­vent it from hap­pen­ing again.

5. Great consultants are studious

Great con­sul­tants nev­er stop learn­ing. They need to stay on top of the devel­op­ments in their fields of exper­tise. It is their job to bring the lat­est knowl­edge and skills to the table when oth­ers can’t.

6. Great consultants are like… MacGyver

Remem­ber Mac­Gyver, the hero of the pop­u­lar TV show? He could solve any prob­lem with his mind and his Swiss army knife. The same goes for great con­sul­tants; they use skills and knowl­edge from pre­vi­ous projects to solve new prob­lems and chal­lenges.

7. Great consultants go further

Great con­sul­tants see the big pic­ture and the small parts that can make it bet­ter. Con­sul­tants bring a fresh view, and as such they can offer sur­pris­ing insights that can solve prob­lems and boost the client’s busi­ness.

And last but not least:

8. Great consultants are sociable

Great con­sul­tants lis­ten first and they speak sec­ond. Their pri­ma­ry goal is to help oth­er peo­ple and busi­ness­es. Great con­sul­tants build trust because of their will to help their clients accom­plish their goals.

What about you?

Evi­dent­ly, this list is not exhaus­tive, but it gives a good indi­ca­tion of the mind­set of great con­sul­tants. The var­ied nature of the job makes it a very chal­leng­ing but also a very reward­ing one.

So, hav­ing read this… Do you want to help oth­er peo­ple and busi­ness­es meet and exceed their goals? And do you think you have what it takes to be a great con­sul­tant?

Then please have a look at our cur­rent job open­ings here at Pauwels Con­sult­ing. We are always look­ing for great team play­ers to com­ple­ment our con­sult­ing teams. You can access our job open­ings by press­ing the red but­ton below.

Questions or suggestions?

Do you have any ques­tions or sug­ges­tions regard­ing the con­tent of this arti­cle? Please do not hes­i­tate to share them with us through the con­tact form below.

Did you enjoy this arti­cle? Please share it with your friends. Would you like to read more arti­cles like this? Then please press the red but­ton below to receive our future arti­cles in your inbox as soon as they appear on this web­site.