,

Les différences les plus importantes entre ISO 9001:2015 et ISO 9001:2008

Les différences les plus importantes entre ISO 9001:2015 et ISO 9001:2008

Pauwels Con­sult­ing accom­pa­gne les entre­pris­es en Bel­gique ain­si qu’à l’étranger dans la mise en place et le con­trôle de sys­tèmes de qual­ité et dans l’amélioration con­tin­ue des proces­sus d’entreprise. Nous dis­posons donc de plusieurs con­sul­tants expéri­men­tés ISO 9001.

Luc Marivoet est un de nos experts de qual­ité. Nous avons eu une inter­view avec Luc sur la pub­li­ca­tion de la nou­velle norme ISO 9001:2015 et sur les dif­férences les plus impor­tantes entre ISO 9001:2008 et ISO 9001:2015.

Les différences les plus importantes entre ISO 9001:2015 et ISO 9001:2008

Luc, pour­riez-vous vous présen­ter briève­ment ?

Luc: Je m’appelle Luc Marivoet et je suis con­sul­tant senior en ingénierie. Je tra­vaille chez Pauwels Con­sult­ing depuis jan­vi­er 2013 et j’ai désor­mais vingt-cinq ans d’expérience dans l’application de sys­tèmes de ges­tion de qual­ité.

Après mes études d’ingénieur tech­nique, j’ai tra­vail­lé suc­ces­sive­ment en tant qu’ingénieur de test de qual­ité, man­ag­er de con­trôle de qual­ité, audi­teur de qual­ité et man­ag­er de qual­ité dans dif­férents secteurs.

En ce moment, je tra­vaille chez Infra­bel, le ges­tion­naire de l’infrastructure fer­rovi­aire belge. J’assure la fonc­tion de man­ag­er de qual­ité ISO pour le ser­vice Sig­nalling Projects. Je suis respon­s­able de la mise en place, de l’implémentation, de la sur­veil­lance et de la main­te­nance du sys­tème de ges­tion de qual­ité ayant la cer­ti­fi­ca­tion ISO 9001.

Qu’est-ce qu’ISO 9001 déjà ?

Luc: ISO 9001 est la norme la plus répan­due et la plus appliquée au monde pour les sys­tèmes de ges­tion de qual­ité.

Une norme n’est pas une loi, mais un accord ou une bonne pra­tique qu’une organ­i­sa­tion peut appli­quer volon­taire­ment. Une norme reflète le savoir-faire. Un sys­tème de ges­tion de qual­ité est un moyen per­me­t­tant à une organ­i­sa­tion de déter­min­er la façon dont elle peut sat­is­faire aux exi­gences de ses clients et d’autres par­ties impliquées dans ses activ­ités.

Quels sont les avan­tages d’ISO 9001 ?

Luc: Un sys­tème de ges­tion de qual­ité ISO 9001 :

  • démon­tre que vous offrez des pro­duits et des ser­vices d’une qual­ité solide ;
  • démon­tre que vous offrez des pro­duits et des ser­vices qui répon­dent aux exi­gences du client, de la lég­is­la­tion et de la régle­men­ta­tion ain­si qu’à vos pro­pres normes ;
  • peut vous aider à huil­er et à amélior­er en con­tinu vos proces­sus d’entreprise.

Cela donne deux avan­tages sup­plé­men­taires :

  • ISO 9001 vous aide à aug­menter la sat­is­fac­tion client ;
  • ISO 9001 a une influ­ence pos­i­tive sur votre image : vous démon­trez que vous êtes en règle avec les normes de qual­ité recon­nues à l’échelle inter­na­tionale. Pour les clients et les four­nisseurs, c’est sou­vent une con­di­tion sine qua non.
Quels élé­ments sont décrits par la norme ISO 9001 ?

Luc: La norme ISO 9001:2015, la plus récente, est axée sur sept principes de ges­tion de qual­ité :

  1. Ori­en­ta­tion client ;
  2. Lead­er­ship ;
  3. Impli­ca­tion du per­son­nel ;
  4. Approche proces­sus ;
  5. Amélio­ra­tion con­tin­ue;
  6. Approche factuelle pour la prise de déci­sion;
  7. Rela­tions mutuelle­ment béné­fiques avec les four­nisseurs.

Pour chaque élé­ment, ISO 9001:2015 décrit les exi­gences aux­quelles vos pro­duits, ser­vices et organ­i­sa­tion doivent sat­is­faire pour béné­fici­er des avan­tages men­tion­nés ci-dessus.

Qui fixe, con­trôle et gère ISO 9001 ?

Luc: La norme ISO 9001 est gérée par l’Organisation inter­na­tionale de nor­mal­i­sa­tion (ISO) à Genève, en Suisse. ISO est une organ­i­sa­tion indépen­dante réu­nis­sant de nom­breux mem­bres et le développeur le plus impor­tant au monde de normes volon­taires inter­na­tionales. La norme ISO 9001:2015 a été dévelop­pée par la Com­mis­sion tech­nique ISO / TC 176 / SC 2 — Sys­tèmes de qual­ité.

Cepen­dant, ISO n’émet pas de cer­ti­fi­ca­tions ou d’évaluations de con­for­mité. Ce sont des organ­ismes de cer­ti­fi­ca­tion accrédités qui s’en char­gent. Un organ­isme de cer­ti­fi­ca­tion est une organ­i­sa­tion qui éval­ue et cer­ti­fie le sys­tème de ges­tion d’une organ­i­sa­tion en ten­ant compte des normes pub­liées.

Si j’ai bien com­pris, la ver­sion précé­dente de la norme ISO 9001 date de 2008 et une nou­velle ver­sion a été pub­liée ?

Luc: En effet. Tous les sept ans env­i­ron, une nou­velle ver­sion de la norme ISO 9001 paraît.

La pre­mière édi­tion date de 1987 : à l’époque, il fal­lait décrire en détail les activ­ités de son entre­prise. Dans l’édition de 1994, la devise était « dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit ». Selon la ver­sion de 2000, il s’agissait de se con­cen­tr­er sur des proces­sus adéquats pour s’améliorer con­tin­uelle­ment et pour aug­menter ain­si la sat­is­fac­tion client. La ver­sion de 2008 n’a rien ajouté de par­ti­c­uli­er. Par con­tre, elle a don­né des pré­ci­sions sup­plé­men­taires quant à l’interprétation de la norme. Le 23 sep­tem­bre 2015 est parue la norme ISO 9001:2015.

Et les organ­i­sa­tions doivent-elles immé­di­ate­ment pass­er d’ISO 9001:2008 à ISO 9001:2015 ?

Luc: Non. Après la pub­li­ca­tion de chaque nou­velle ver­sion ISO 9001, une péri­ode de tran­si­tion de trois ans s’applique. Pen­dant cette péri­ode, les organ­i­sa­tions ont le temps d’adapter leur ges­tion de qual­ité à la dernière ver­sion. Les organ­i­sa­tions doivent donc implé­menter la nou­velle norme ISO 9001:2015 avant le 23 sep­tem­bre 2018 pour rester en règle avec ISO 9001.

Quelles sont les dif­férences les plus impor­tantes entre ISO 9001:2008 et ISO 9001:2015 ?

ISO 9001:2015 PRÉSENTE DIX CHAPITRES AU LIEU DE HUIT

La norme ISO 9001:2015 présente dix chapitres au lieu de huit. Le tableau ci-dessous repro­duit la rela­tion entre les chapitres d’ISO 9001:2008 et ceux de la nou­velle norme ISO 9001:2015.

ISO 9001:2008 ISO 9001:2015
0. Intro­duc­tion 0. Intro­duc­tion
1. Domaine d’application 1. Domaine d’application
2. Références nor­ma­tives 2. Références nor­ma­tives
3. Ter­mes et déf­i­ni­tions 3. Ter­mes et déf­i­ni­tions
4. Sys­tème de man­age­ment de la qual­ité 4. Con­texte de l’organisme
5. Respon­s­abil­ité de la direc­tion 5. Lead­er­ship
6. Plan­i­fi­ca­tion
6. Man­age­ment des ressources 7. Sup­port
7. Réal­i­sa­tion du pro­duit 8. Réal­i­sa­tion des activ­ités opéra­tionneles
8. Mesures, analy­ses et amélio­ra­tion 9. Éval­u­a­tion des per­for­mances
10. Amélio­ra­tion

En grande par­tie, les trois pre­miers chapitres d’ISO 9001:2015 restent iden­tiques à ceux d’ISO 9001:2008, mais, à par­tir du qua­trième chapitre, il y a des dif­férences sig­ni­fica­tives entre ISO 9001:2008 et ISO 9001:2015. Dès lors, les sept derniers chapitres sont répar­tis selon la roue de Dem­ing (ou le cer­cle PDCA (« Plan, Do, Check, Act » en anglais ou plan­i­fi­er, réalis­er, véri­fi­er, agir)). L’image ci-dessous illus­tre ce mécan­isme.

Plan Do Check Act - Pauwels Consulting

Les chapitres 4, 5, 6 et 7 d’ISO 9001:2015 traduisent la par­tie « PLAN », le chapitre 8 traduit la par­tie « DO », le chapitre 9 traduit la par­tie « CHECK » et le chapitre 10 traduit la par­tie « ACT ».

Avec cette nou­velle répar­ti­tion, la nou­velle norme ISO 9001:2015 tâche de pro­mou­voir davan­tage l’amélioration con­tin­ue et sys­té­ma­tique des proces­sus au sein des organ­i­sa­tions.

ISO 9001:2015 DISPOSE D’UNE « HIGH LEVEL STRUCTURE » (HLS)

Grâce à la nou­velle répar­ti­tion en dix chapitres, la norme ISO 9001:2015 a désor­mais la même struc­ture uni­voque que tous les sys­tèmes de ges­tion nor­mal­isés : la struc­ture dite « High Lev­el Struc­ture » (HLS) (ou en français « Struc­ture de Niveau Supérieur »).

Dès lors, les élé­ments clés d’ISO 9001, d’ISO 14001, d’ISO 22000, d’OHSAS 18001, etc. sont les mêmes. Ain­si, l’intégration de dif­férents sys­tèmes de ges­tion est sim­pli­fiée con­sid­érable­ment. Quand une organ­i­sa­tion souhaite égale­ment implé­menter, par exem­ple, ISO 14001 en plus d’ISO 9001, il suf­fit de véri­fi­er quelles par­ties trait­ent du même sujet.

ISO 9001 2015 éléments clés

ISO 9001:2015 MET DAVANTAGE L’ACCENT SUR LES INPUT ET LES OUTPUT

Dans ISO 9001:2015, on met aus­si davan­tage l’accent sur la mesure et l’évaluation adéquate des input et des out­put néces­saires aux proces­sus. Selon ISO 9001:2015, vous devez suiv­re minu­tieuse­ment quels arti­cles, quelles infor­ma­tions et quelles spé­ci­fi­ca­tions sont mis en pro­duc­tion. Il faut égale­ment véri­fi­er claire­ment si le proces­sus de pro­duc­tion donne de bons pro­duits.

ISO 9001 2015 puts more focus on input and output - Pauwels Consulting

DANS ISO 9001:2015, LA RÉFLEXION BASÉE SUR LE RISQUE OCCUPE UNE PLACE CENTRALE

Dans ISO 9001:2015, la réflex­ion basée sur le risque occupe une place prépondérante. La norme invite désor­mais avec insis­tance les organ­i­sa­tions à décider, sur la base des analy­ses de risques, elles-mêmes les défis qu’elles veu­lent relever en matière de ges­tion de leurs proces­sus d’entreprise.

La ges­tion formelle des risques, con­nue au sein de beau­coup d’organisations grâce aux tech­niques FMEA ou HACCP, est main­tenant la norme pour tout le monde. Pour soulign­er davan­tage l’importance de cet aspect, le terme « risque » fig­ure quar­ante-huit fois dans la norme ISO 9001:2015. Dans la norme ISO 9001:2008, le terme « risque » ne fig­u­rait que trois fois.

En ajoutant la réflex­ion basée sur le risque, les « mesures préven­tives » d’ISO 9001:2008 devi­en­nent super­flues. Ces mesures préven­tives ne fig­urent plus dans la norme ISO 9001:2015.

CONTEXTE DE L’ORGANISME, UN ÉLÉMENT IMPORTANT DANS ISO 9001:2015

ISO 9001:2015 exige désor­mais qu’une organ­i­sa­tion développe son sys­tème de ges­tion de qual­ité en fonc­tion du con­texte spé­ci­fique dans lequel elle est active. Cela implique entre autres que votre organ­i­sa­tion doit pren­dre en compte les besoins et les attentes des par­ties con­cernées et éval­uer et traiter les ques­tions stratégiques internes et externes. L’organisation doit affich­er sa com­préhen­sion vis-à-vis des attentes de toutes les par­ties prenantes et y répon­dre.

ISO 9001:2015 ET L’IMPLICATION DES CONCERNÉS

Dans ISO 9001:2008, le client était sou­vent men­tion­né comme la seule par­tie con­cernée. Dans ISO 9001:2015, on a élar­gi la portée du con­cept de « par­tie con­cernée ». Ain­si, les four­nisseurs, les mem­bres du per­son­nel, les action­naires, les organ­ismes lég­is­lat­ifs, la société, les clients internes, etc. sont égale­ment inclus, out­re les clients.

Votre organ­i­sa­tion doit être au courant de l’importance des exi­gences et normes (en con­stante évo­lu­tion) de ces par­ties con­cernées et y réa­gir de manière anticipée en mod­i­fi­ant les pro­priétés de ses pro­duits et de ses ser­vices.

Toute­fois, cela a tou­jours été men­tion­né dans la norme sous une autre for­mu­la­tion. C’est pourquoi les organ­i­sa­tions ne devront prob­a­ble­ment pas intro­duire de change­ments sig­ni­fi­cat­ifs. Sans con­naître les exi­gences et les attentes du client et des par­ties con­cernées, l’organisation ne peut en effet pas créer ou livr­er un bon pro­duit. Cela con­stitue la base d’un sys­tème de ges­tion de qual­ité.

LEADERSHIP ET ENGAGEMENT DANS ISO 9001:2015

ISO 9001:2015 souligne égale­ment davan­tage le lead­er­ship et l’engagement de la direc­tion. La norme exige des man­agers de pre­mier rang et des chefs d’entreprise une impli­ca­tion plus élevée dans la ges­tion du sys­tème de ges­tion de qual­ité.

Ain­si, ISO 9001:2015 doit pro­mou­voir l’intégration et l’harmonisation des proces­sus et straté­gies d’entreprise. La direc­tion doit désor­mais pren­dre davan­tage sur soi l’efficacité du sys­tème de ges­tion de qual­ité.

Parce qu’ISO 9001:2015 prête plus d’attention à la ges­tion des risques, aux par­ties con­cernées et au con­texte de l’entreprise, le sys­tème de ges­tion de qual­ité cor­re­spond mieux aux besoins de la direc­tion.

À l’heure actuelle, le sys­tème de ges­tion de qual­ité est plus que jamais un out­il con­duisant au suc­cès sur le plan stratégique parce qu’il per­met d’anticiper les besoins des par­ties con­cernées et de gér­er les oppor­tu­nités et les men­aces.

Le « représen­tant de la direc­tion » d’ISO 9001:2008 était un mem­bre du comité de direc­tion qui avait la respon­s­abil­ité et la com­pé­tence de veiller à la bonne appli­ca­tion du sys­tème de ges­tion de qual­ité. ISO 9001:2015 ne le men­tionne plus. L’idée der­rière cette mod­i­fi­ca­tion est que la qual­ité con­cerne tout le monde et tous les niveaux de l’organisation.

INFORMATIONS DOCUMENTÉES

ISO 9001:2015 n’exige plus de procé­dures doc­u­men­tées ou manuel de qual­ité oblig­a­toires. Cela mérite d’être souligné. Désor­mais, on par­le d’« infor­ma­tions doc­u­men­tées » dans qua­si­ment tous les chapitres d’ISO 9001:2015.

La déf­i­ni­tion stip­ule qu’il s’agit d’« infor­ma­tions que l’organisation est cen­sée con­trôler et main­tenir ». Les infor­ma­tions peu­vent pren­dre n’importe quelle forme et peu­vent être issues de dif­férentes sources et de dif­férents médias. Divers­es formes de doc­u­ment jus­ti­fi­catif ou de doc­u­men­ta­tion sont donc pos­si­bles.

On ne par­le plus non plus d’« enreg­istrements », mais de la « con­ser­va­tion d’informations doc­u­men­tées ».

DIFFÉRENCES EN TERMINOLOGIE ENTRE ISO 9001:2008 ET ISO 9001:2015

Le tableau ci-dessous donne un bref aperçu de quelques change­ments impor­tants quant à la ter­mi­nolo­gie par rap­port à ISO 9001:2008.

ISO 9001:2008 ISO 9001:2015
Pro­duits Pro­duits et ser­vices
Doc­u­men­ta­tion, manuel de qual­ité, procé­dures doc­u­men­tées, enreg­istrements, instruc­tions Infor­ma­tions doc­u­men­tées
Envi­ron­nement de tra­vail Envi­ron­nement pour la mise en œuvre des proces­sus
Équipement de suivi et de mesure Ressources de suivi et de mesure
Pro­duit acheté Pro­duits et ser­vices four­nis par des prestataires externes
Four­nisseur Prestataire externe

Cette liste n’est pas une liste exhaus­tive de l’ensemble des dif­férences entre ISO 9001:2008 et ISO 9001:2015, mais elle en donne cepen­dant les grandes lignes.

Com­ment les organ­i­sa­tions peu­vent-elles pass­er d’ISO 9001:2008 à ISO 9001:2015 ?

Luc: Con­sid­érant qu’une entre­prise dis­pose déjà de la cer­ti­fi­ca­tion ISO 9001, je con­seille d’entreprendre les démarch­es suiv­antes pour sat­is­faire à la norme ISO 9001:2015 :

6 steps to comply with ISO 9001 2015

1. Mesure de référence

Effectuez une mesure de référence au sein de votre organ­i­sa­tion. Étab­lis­sez un aperçu com­plet du statut actuel de votre sys­tème de ges­tion de qual­ité et de l’organisation de votre entre­prise.

2. Plan d’approche

Rédi­gez un plan en fonc­tion de la mesure de référence. Grâce à celui-là, vous aurez le temps d’introduire pro­gres­sive­ment les change­ments néces­saires et d’implémenter des amélio­ra­tions.

3. Implémentation

Intro­duisez les cor­rec­tions en fonc­tion du plan d’approche. Faites en sorte d’avoir des points de mesure et des étapes.

4. Audit et analyse du processus

Mesurez si les cor­rec­tions ont eu les effets souhaités. Pour les proces­sus que vous estimez sen­si­bles parce que cri­tiques ou à risque par exem­ple, mesurez les ressources néces­saires à leur mise en place et les résul­tats qu’ils génèrent.

5. Certification

Cer­ti­fiez votre organ­i­sa­tion selon ISO 9001:2015.

6. Communication avec les parties concernées

Ne mon­trez pas unique­ment la cer­ti­fi­ca­tion aux dif­férentes par­ties con­cernées, mais présen­tez-leur égale­ment vos résul­tats avec fierté. Mon­trez à quel point votre organ­i­sa­tion gère bien et améliore con­tin­uelle­ment ses proces­sus.

Y a-t-il encore quelque chose que les entre­pris­es doivent savoir avant de se lancer avec ISO 9001 ou la nou­velle norme ISO 9001:2015 ?

Luc Marivoet
Luc: Comme men­tion­né, ISO 9001:2015 a sup­primé la néces­sité d’avoir des procé­dures formelles et un manuel de qual­ité. Seules les infor­ma­tions per­ti­nentes doivent être disponibles.

L’organisation qui dis­pose déjà d’un sys­tème de ges­tion de qual­ité ISO 9001 ne doit évidem­ment pas sup­primer ses procé­dures et doc­u­men­ta­tions exis­tantes. Un bon sys­tème reste un bon sys­tème et l’organisation aura tou­jours besoin d’une struc­ture pour ses doc­u­ments essen­tiels.

Si on ne l’exige pas, cela ne veut évidem­ment pas dire que l’organisation doit immé­di­ate­ment arrêter de le faire. Il vaut mieux garder ce dont elle est sat­is­faite et ce qui l’aide à pro­gress­er.

Mer­ci pour cet entre­tien intéres­sant, Luc.

Questions ou informations ?

Vous avez des ques­tions sur les sys­tèmes de ges­tion de qual­ité, sur ISO 9001, sur ISO 9001:2015 ou sur la tran­si­tion depuis ISO 9001:2008 ? Con­tactez-nous sans engage­ment en télépho­nant au +32 9 324 70 80 ou en envoy­ant un mail à contact@pauwelsconsulting.com. C’est avec plaisir que nous vous aiderons !

Restez au courant

Cette inter­view vous a intéressé ? Mer­ci de bien vouloir la partager avec votre réseau. Vous voulez lire plus d’articles de ce genre ? Alors, abon­nez-vous ci-dessous sans engage­ment à notre bul­letin d’informations gra­tu­it.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *