,

Les sept règles du jeu de la consultance, vous connaissez ?

La con­sul­tance est un jeu à part entière. Certes pas aus­si con­nu que le « Monop­oly » ou que « Des­tins », mais au moins aus­si diver­si­fié et stim­u­lant. En tant que recrutrice auprès de Pauwels Con­sult­ing, je con­state chaque jour qu’un grand nom­bre d’ambiguïtés per­sis­tent en matière de con­sul­tance. Cer­taines per­son­nes ne con­nais­sent pas du tout ce secteur, d’autres en ont peut-être une image (par­tielle­ment) erronée. Rai­son pour laque­lle je vous explique avec plaisir ce que c’est que « le jeu de la con­sul­tance ». En effet, per­son­ne ne trou­ve sym­pa de faire de vieux os dans la con­struc­tion de maisons quand on sait que les hôtels font aus­si par­tie du jeu.

Mais pourquoi opter pour le jeu de la con­sul­tance plutôt que pour le Monop­oly, le Clue­do ou le pok­er ?

La réponse est sim­ple. La con­sul­tance peut vous men­er sur des chemins qui, autrement, resteraient inex­plorés. Vous atter­ris­sez chez un employeur qui se base sur vos con­nais­sances. Cela vous offre la pos­si­bil­ité de men­er des pro­jets auprès de dif­férentes entre­pris­es intéres­santes en ayant l’assurance d’un con­trat à durée indéter­minée. Cela ne sonne-t-il pas mieux que d’être envoyé sur les traces d’un mal­fai­teur sans infor­ma­tions détail­lées et fiables ? Est-ce que cela ne vous tit­ille pas, main­tenant que vous con­nais­sez le champ des pos­si­bil­ités ? Envie d’opter pour une quinte flush royale et de laiss­er tomber les cartes inutiles ? Lisez donc la suite !

Les sept règles du jeu de la consultance

Les sept règles du jeu de la consultance

1. La pre­mière règle est sim­ple : réfléchissez avant d’agir. Ne plongez pas tête bais­sée dans le proces­sus de can­di­da­ture, mais définis­sez d’abord vos objec­tifs. Quel emploi peut faire la dif­férence, selon vous ? Dans quel secteur aimeriez-vous être employé ? Com­ment souhaitez-vous vous y pren­dre ? Réfléchissez bien avant de faire le pre­mier pas.

Piège : Envoy­er votre can­di­da­ture pour chaque emploi qui se présente ou pos­tuler plusieurs fois pour la même fonc­tion, mais par l’intermédiaire d’un autre organ­isme, ce n’est pas une bonne idée. Veillez à tou­jours pou­voir compter le nom­bre de can­di­da­tures en cours sur les doigts d’une seule main.

2. Vous avez désor­mais une idée des objec­tifs que vous aimeriez attein­dre dans le cadre de votre car­rière ? Passez à la deux­ième étape : définis­sez votre stratégie. Vous pou­vez choisir de pos­er votre can­di­da­ture directe­ment auprès d’une entre­prise, de frap­per à la porte d’une agence d’intérim ou d’emprunter le chemin de la con­sul­tance.

Piège : Il vaut mieux ne pas pos­tuler pour la même fonc­tion par l’intermédiaire de dif­férents organ­ismes. Vous hypothé­queriez vos pro­pres chances. En out­re, votre choix déter­min­era notam­ment qui sera votre employeur, un élé­ment à ne pas nég­liger.

3. Après des recherch­es appro­fondies, vous avez opté pour la con­sul­tance, mais c’est quoi, la suite ? Choi­sis­sez un bon parte­naire de jeu. Vous ne pour­rez attein­dre votre objec­tif qu’en tra­vail­lant avec quelqu’un ayant la même vision des choses que vous.

Piège : Vous n’allez pas chez le boulanger pour acheter de la viande, alors pourquoi vous adress­er au mau­vais organ­isme quand il s’agit de votre car­rière ? Recherchez une entre­prise de con­sul­tance dis­posant d’une con­nais­sance suff­isante des secteurs dans lesquels vous souhaitez être employé et qui donne pri­or­ité à vos intérêts.

4. Vous pensez avoir trou­vé un parte­naire qui vous per­me­t­tra de gag­n­er gros ? Par­fait ! Ren­con­trez votre allié en per­son­ne. Assurez-vous de partager les mêmes valeurs et explicitez la direc­tion que vous souhaitez pren­dre pour éviter d’éventuels désac­cords en cours de route.

Piège : Un entre­tien n’est pas un inter­roga­toire. Évitez tou­jours d’être noyé sous les ques­tions, mais de n’avoir obtenu aucune réponse au terme de l’entretien. Informez et obtenez des infos !

5. Dans une équipe, il n’y a ni gag­nant ni per­dant. Il s’agit d’une sit­u­a­tion 100 % gag­nant-gag­nant. Men­tion­nez claire­ment votre expéri­ence et la manière dont vous souhaitez la met­tre en pra­tique dans le cadre du jeu. Cou­vrez le champ le plus large pos­si­ble. Un pion peut être engagé à de nom­breux niveaux.

Piège : Ce n’est pas parce que vous avez exer­cé le job X toute votre vie ou que vous avez pos­tulé pour le job Y que les jobs A, B et C ne peu­vent pas être des options pour vous. Il est impor­tant que vous puissiez indi­quer quels sont vos intérêts et les domaines dans lesquels vous avez acquis de l’expérience.

6. Vous êtes presque prêt à vous lancer. Le mes­sage est sim­ple : soyez effi­cace. Si vous avez réelle­ment trou­vé un bon parte­naire, celui-ci ne vous pro­posera que des oppor­tu­nités cor­re­spon­dant à votre vision. Dans le cas con­traire, il est néces­saire de don­ner un retour con­cret afin de réori­en­ter les recherch­es.

Piège : Si vous n’avez pas envie d’être noyé sous les offres d’emploi vides de sens, assurez-vous d’avoir bien effec­tué l’étape précé­dente. C’est bien le cas, mais vous perdez de vue les pépites per­ti­nentes dans la jun­gle des offres d’emploi ? Répétez l’étape 5 ou choi­sis­sez un nou­veau parte­naire plus atten­tif à vos besoins.

7. Impos­si­ble de jouer selon les règles sans com­mu­ni­ca­tion claire. Tenez-vous mutuelle­ment infor­més des dernières évo­lu­tions. L’honnêteté est la meilleure poli­tique.

Piège : La qual­ité passe avant tout. Une bonne entre­prise de con­sul­tance voudra tou­jours vous ren­con­tr­er en per­son­ne avant de lancer le proces­sus de can­di­da­ture. Une excel­lente entre­prise de con­sul­tance deman­dera sys­té­ma­tique­ment votre appro­ba­tion avant de pro­pos­er votre pro­fil pour une fonc­tion et ne trans­met­tra pas votre CV si un autre organ­isme l’a déjà fait. Dans ce cas, miser sur plusieurs chevaux ne vous garan­tit pas de gag­n­er la course. Au con­traire, cela nuirait à votre pro­fes­sion­nal­isme.


Envie d’obtenir de plus amples informations ?

Envie de savoir com­ment sont répar­ties les cartes au sein de Pauwels Con­sult­ing ? Ren­dez-vous sur notre site Inter­net et con­tactez-moi per­son­nelle­ment à l’adresse élec­tron­ique annelies.muylaert@pauwelsconsulting.com ou au numéro de télé­phone 0478 44 94 02. Je me ferai un plaisir de vous en dire plus con­cer­nant la con­sul­tance en général et con­cer­nant vos pos­si­bil­ités de car­rière auprès de Pauwels Con­sult­ing en par­ti­c­uli­er. À bien­tôt !

Envie d’obtenir plus de conseils ?

Vous avez encore des ques­tions ou souhaitez obtenir plus de con­seils ? Alors, inscrivez-vous ci-dessous à notre bul­letin d’information. Vous recevrez ain­si automa­tique­ment et gra­tu­ite­ment nos prochains arti­cles dans votre boîte mail dès qu’ils paraîtront sur le site Inter­net.


Annelies Muylaert - Pauwels Consulting

Annelies Muy­laert est con­sul­tante en recrute­ment auprès de Pauwels Con­sult­ing. Elle est pas­sion­née de beaux mots, de livres intri­g­ants et par son chien. Aider les gens à trou­ver leur emploi idéal et rédi­ger des textes allant dans ce sens la rend heureuse.

Cet arti­cle est le pre­mier d’une série. Tenez notre site Inter­net à l’œil pour décou­vrir de nou­velles créa­tions d’Annelies.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *